Cinéma « le Douron » – Vers une extension ?

La salle de cinéma Le Douron, autrefois appelé Le Foyer fait partie depuis plus de 60 ans du paysage Plestinais.

Depuis une vingtaine d’années, l’attractivité de cette salle, sans cesse modernisée tant en confort qu’en technicité n’a cessée de croître.

Depuis quatre ans sa fréquentation annuelle frise les 30 000 entrées. A ce stade , il semble qu’un palier soit atteint, le nombre de séances ne pouvant être augmenté indéfiniment. Avec cette fréquentation selon le cabinet Vuillaume, spécialisé dans les études de marché cinématographique, nous nous classons au 10ème rang des 196 cinémas mono écran implantés dans les unités urbaines de 4 000 à 6 000 habitants. Cette étude montre en outre que la zone d’influence du cinéma représente une population de 30 000 habitants hors vacances scolaires.

Cette capacité d’attraction sur les populations locales joue un rôle essentiel pour maintenir un cadre de vie et une activité culturelle mais aussi économique toute l’année. Elle est bien sûr un attrait et un atout très significatif pour le tourisme lors des vacances scolaires, notre population atteignant alors près de 10 000 habitants.

Cette étude réalisée nous instruit qu’avec un accroissement des séances et une diversité de films plus importante, nous aurions une bien plus grande facilité de programmation, un éventail de choix plus important, une capacité de mieux négocier avec les distributeurs, une exposition plus rapide des films, plus de sorties nationales, mais aussi la certitude d’obtenir d’avantage de films « art et essai ».

Il faut savoir que contractuellement certains films dits « grand public » doivent être portés à l’écran jusqu’à 10 fois la même semaine, ce qui bloque toute autre programmation.

Pour ces différentes raisons il semble évident qu’a ce jour, si nous voulons maintenir notre position et garder notre dynamisme il nous faut progresser. La nécessité de construction d’une salle supplémentaire d’environ 90 places devient incontournable, ce qui permettra d’améliorer, d ‘augmenter et de diversifier l’offre et si besoin la durée d’exposition d’un film.

Laissez un commentaire