“MAINS ARMEES” Le film du lundi & mardi

MAINS ARMEES

Pierre Jolivet

Fils de la comédienne Arlette Thomas (qui fut la voix de Caliméro et du canari Titi), Pierre Jolivet a 15 ans lorsqu’il monte des spectacles dans les usines en grève en mai 68, avec son frère Marc. Un temps animateurs au Club Med, les frangins forment un duo comique très populaire au milieu des années 70, à la radio et sur le petit écran (sous les sobriquets “Recho et Frigo”) et même sur la scène de l’Olympia en 1978.
Le tandem se sépare au début des années 80, mais Pierre Jolivet se trouve un autre complice en la personne du tout jeune Luc Besson, qui réalise le clip d’une de ses chansons (Voici), et lui propose de co-écrire en 1981 L’Avant dernier, court métrage qui préfigure Le Dernier Combat, premier long de Besson, co-signé, co-produit et interprété par Jolivet.

Jolivet, metteur en scène inclassable, n’obtient les faveurs du public qu’avec Force majeure (1988), subtil exposé d’un cas de conscience qui tourmente François Cluzet et Patrick Bruel.
En 1997, Fred semble marquer un nouveau départ pour Pierre Jolivet. Salué par une critique unanime, ce polar, doublé d’un portrait chaleureux du monde ouvrier, offre un de ses plus beaux rôles à Vincent Lindon, qui deviendra un des acteurs fétiches du cinéaste, aux côtés de Berléand ou Roschdy Zem.

Ma petite entreprise, une comédie en forme d’éloge de la solidarité et du système D, vaut à Jolivet son plus gros succès public en 1999.
Le réalisateur revient à des projets plus modestes. Il choisit le ton de la comédie pour dépeindre l’amitié d’une juge d’instruction et d’une voleuse (Filles uniques), décrire le quotidien d’ados en galère (Zim and co., présenté à Cannes en 2005) ou raconter une histoire d’amour (Je crois que je l’aime, avec le couple Vincent LindonSandrine Bonnaire en 2007). En 2012, Pierre Jolivet revient au genre qui l’avait lancé, le policier, avec Mains armées dans lequel il dirige pour la cinquième fois Roschdy Zem

Un ancien flic comme scénariste

Le scénario de Mains armées est signé Simon Michaël. Cet ancien policier collabore avec Pierre Jolivet depuis 17 ans. Il a en effet co-scénarisé tous ses films depuis Fred, à l’exception d’En plein cœur. Il a également co-écrit les scénarios d’un grand nombre de films de Claude Zidi et notamment sa trilogie des Ripoux. Enfin, en 2012, il a participé au scénario du film de Philippe Lefebvre, Une nuit, qui mettait déjà en scène Roschdy Zem dans la peau d’un policier.

Le réalisateur Pierre Jolivet confie que, sans être totalement inspiré d’une histoire réelle, son film propose quelques situations authentiques vécues par ses proches ou ceux du scénariste Simon Michaël. C’est notamment le cas du personnage interprété par Roschdy Zem : “Un homme trop jeune fuyant la responsabilité de devenir père trop tôt, et qui se trouve face à l’enfant qu’il n’a pas connu. Voilà Lucas Skali, voilà le personnage que joue Roschdy Zem. Et ce personnage existe dans la vraie vie”, déclare le metteur en scène.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu