JURASSIC WORLD

Les infos du cinéma

A partir du 24 juin JURASSIC WORLD

Réalisé par Colin Trevorrow
Avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Nick Robinson

Hommage

Selon Colin Trevorrow, le film montrera une statue du personnage de John Hammond, le fondateur de la société InGen génétique et de Jurassic Park. C’est une manière d’honorer spécifiquement Sir Richard Attenborough qui a joué dans Jurassic Park et Le Monde Perdu : Jurassic Park. Par le passé, Attenborough avait évoqué l’idée de faire une autre apparition dans la franchise, mais sa santé l’en a empêché. Il est décédé le 24 août 2014 : “Lorsqu’on pénètre dans le centre d’accueil, on le voit à l’autre bout de la rotonde, le regard plein d’espoir tourné vers le futur. Si on regarde attentivement, on s’aperçoit que sa cane contient un morceau d’ambre renfermant un moustique. Nous tenions à ce que les gens se souviennent de John Hammond, sans qui Jurassic World n’aurait jamais vu le jour”, raconte le chef décorateur.

Lieux de tournage

Le film a été tourné principalement à Baton rouge, la Nouvelle-Orléans et à San Diego aux Etats-Unis mais également à Hawaii, sur l’île d’Oahu, au zoo d’Honolulu. Le producteur Patrick Crowley raconte : “Nous avions besoin d’un cadre luxuriant pour tourner les scènes qui se déroulent dans la jungle, et tous les films de la franchise ont été tournés à Hawaï. De plus, nous souhaitions emmener le public dans des lieux où il ne peut pas vraiment se rendre seul, et il y a des endroits tellement denses et coupés du monde à Hawaï qu’on se croirait dans le royaume de Tarzan !”

Musique sacrée

La musique entendue dans le trailer est une interprétation du thème original de John Williams par Michael Giacchino. C’est la première fois que le mélomane compose pour un film Jurassic Park. Néanmoins, un de ses premiers emplois en tant que compositeur a été la musique du jeu PlayStation, Le monde perdu : Jurassic Park. En outre, il est connu pour ses multiples collaborations avec J.J Abrams sur Mission Impossible III, Super 8 et Star Trek. Il succède à Don Davis. Par ailleurs, c’est à un jeu de chaises musicales que jouent les compositeurs puisque Michael Giacchino remplace John Williams sur ce film, tandis ce dernier remplace Giacchino sur Star Wars : Le Réveil de la Force.

 

Puis MY OLD LADY

Réalisé par Israël Horovitz
Avec Kevin Kline, Maggie Smith, Kristin Scott Thomas

Retrouvailles

Pour ce film, Kristin Scott Thomas retrouve Maggie Smith, avec qui elle avait joué dans Gosford Park et Secrets de famille, ainsi que Kevin Kline qu’elle avait déjà rencontré sur le tournage de La Maison sur l’océan.

Remplacement

Dans un premier temps, c’est Jane Birkin qui devait interpréter le personnage de Chloé Girard mais elle a dû y renoncer en raison d’un conflit d’emploi du temps. Finalement, Kristin Scott Thomas l’a remplacé.

Cours de langue

Kevin Kline interprète, ici, un personnage anglais qui prétend ne pas connaître un seul mot de français. Ce qui n’est absolument pas le cas du comédien qui pratique la langue française couramment et avec beaucoup d’aisance comme il a pu le démontrer dans le film Joueuse au côté de Sandrine Bonnaire.

.De l’amour en plus

La pièce de théâtre originale se concentrait davantage sur la relation entre Mathias et Mathilde. Le film a notamment permis de développer le personnage de Chloé (Kristin Scott Thomas) et d’insérer une histoire d’amour entre cette dernière et Mathias, deux êtres meurtris par la vie mais qui vont peu à peu se relever en se rencontrant.

Travelling

Afin de rester au plus près de l’esprit de la pièce de théâtre originale, le metteur en scène a fait le choix de très peu découper son film et d’utiliser beaucoup de travellings et de plans-séquences pour permettre aux comédiens de jouer en continu le plus longtemps possible.

 

Et ON VOULAIT TOUT CASSER

Réalisé par Philippe Guillard
Avec Kad Merad, Charles Berling, Benoît Magimel

Confirmer l’essai

On voulait tout casser est le deuxième film de Philippe Guillard, ancien rugbyman passé à la réalisation et ayant connu un joli succès en 2011 avec Le Fils à Jo porté par Gérard Lanvin. Le film avait attiré 1 238 549 spectateurs dans les salles obscures. Joli score pour un premier long métrage !

Un film de potes

Le film de Philippe Guillard se penche sur l’histoire d’amitié qui dure depuis plus de trente ans entre cinq hommes. Avec le sujet de l’amitié masculine, le metteur en scène ne devrait pas manquer d’intéresser le public, toujours très friand de ce genre d’histoire, allant des classiques du genre comme Vincent, François, Paul et les autres de Claude Sautet ou Un Eléphant ça trompe énormément de Yves Robert aux récents Coeur des hommes de Marc Esposito et Amitiès sincères de Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie.

Un casting hétéroclite

On voulait tout casser repose avant tout sur le casting de ses cinq acteurs principaux mêlant une star des comédies populaires (Kad Merad), des comédiens venus davantage du cinéma d’auteur (Charles Berling, Benoît Magimel) et la nouvelle génération d’acteurs comiques (Vincent Moscato, Jean-François Cayrey). Côté rôles féminins, Elsa Mollien, repérée dans la série Crossing Lines et Anne Charrier, vue récemment, dans Chefs, complètent le casting.

A bientôt au cinéma.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu